Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17983 photos 1412 albums
8 enduros 0 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag suite

Articles de pêche de la carpe associés au tag suite

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag suite

Retenue de barrage

Votez pour cet article:Je vote pour cet article7
Article de TomSuncarpe26 publié le 7 Juin 2010 à 17:47 dans le blog Session 2009 à 2013
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Nous sommes le mardi 11 mai 2010.

Suite à la montée des eaux du Rhône, je suis obligé de quitter mon poste de pêche.

 

Je pars pour une nouvelle destination, sur la retenue de barrage de la Roche de Glun.

 

J’arrive sur place vers 17h. Par précaution, je décide de m’installer sur le haut du parcours. Avec le pont de l’Ascension et le Rhône en cru, les carpistes devraient arriver en force durant le weekend.

Cette zone de pêche n’est pas souvent occupée, car il faut charrier le matériel sur plus de 200m.

Je connais parfaitement les lieux, je pêche cet endroit depuis 1997. Le poisson est très lunatique, mais je tente le coup. De toute manière, les circonstances ne me laissent pas le choix.

 

Je décharge le Kangoo en quatrième vitesse et mets la barque à l’eau.

Je dépose un premier repère sur la bordure de gauche, dans 2.5m d’eau, derrière les herbiers et un second à 100m du bord, dans 8m de fond, sur la pente d’un petit plateau.

 

Je pose la première ligne de gauche en bateau, juste à côté du repère. Le montage est muni d’un pellet de 25mm et d’une chaussette soluble en 15mm.

La seconde canne est à la bouillette crabe, 20m à droite de la première ligne.

Pour la troisième ligne, je pars déposer le montage à la bouillette crabe, sur la berge d’en face, dans 4m d’eau.

Enfin, la dernière ligne est posée sur le deuxième repère, avec un montage au pellet de 25mm.

 

La surface de l’eau est recouverte de troncs et d’autres détritus amenés par le Rhône. Je ne pense pas être dérangé, car le courant est très faible.

 

posteposte

 

Je dévore un bon repas et me couche vers 23h.

 

J’ai bien sous-estimé la puissance du courant. Je suis réveillé régulièrement la nuit, par l’accumulation des branches sur mes bannières. A plusieurs reprises, je prends ma barque pour faire le ménage.

 

Au lever du jour, je suis réveillé par un cri et quelques paroles en langues étrangères.

Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?

 

Je sors la tête, en apercevant trois hommes équipés de combinaisons et de débroussailleuses. Des ouvriers de la CNR (Compagnie Nationale du Rhône) veulent nettoyer mon poste de pêche, situé sur une borne kilométrique. Quel réveil !

J’écarte mes affaires comme je peux, pour leurs laisser le champ libre. En moins de cinq minutes, je me retrouve sur une jolie pelouse.

 

Après ce grand déménagement, je décide de retendre les lignes.

Elles sont totalement enchevêtrées dans les troncs.

Je remonte les lignes pour les reposer en bateau.

Malheureusement, je n’arrive pas à ramener la ligne d’en face. Le plomb doit être bloqué dans les roches.

Je prends la barque, en moulinant lentement jusqu’au spot de pêche.

Voilà une belle surprise !

Je retrouve mon plomb coincé au nœud de raccord, entre le corps de ligne et le brin d’arracher en gros nylon.

Je dois avoir une carpe de pendue !

 

 

8kg

 

En effet, je distingue le poisson 10m plus loin, tranquillement dans les herbiers. Il y a un petit problème technique, je suis parti sans l’épuisette.

Après un combat sympathique, j’aperçois une petite carpe commune. Tant bien que mal, je plaque le poisson contre la coque du bateau et l’attrape avec mes bras.

Je dépose cette prise inespérée, sur le tapis de réception du bateau.

Heureusement que ce poisson fait seulement 8kg, sinon, sans épuisette, c’est mission impossible.

 

 

 

 

 

 

La journée est très maussade, il pleuvine de temps à autre.

 

A 16h30, je suis surpris par un départ sur ma canne de gauche. Sur cette retenue de barrage, les touches en journée sont rares.

Malheureusement, le poisson a slalomé les herbiers de bordures, même en prenant la barque, j’arrive trop tard, la carpe n’est plus au bout de l’hameçon.

 

Vers 19h, je replace toutes mes lignes, pour optimiser un maximum de départs la nuit.

 

Je regagne mon duvet, vers 23h.

 

 

 

Dans cette nuit de mercredi, je suis réveillé à 2h. Mon détecteur de droite ne s’arrête plus de siffler. J’attrape la canne et coupe l’élan de cette carpe. Le poisson ne se laisse pas faire, il navigue de droite à gauche en me résistant.

Je finis par ramener ce spécimen sur le bord, pour le mettre au fond du filet. Il s’agit d’une jolie commune de 11.5kg.

 

 

 11.5kg11.5kg

 

 

Au lever du jour, vers 6h30, c’est ma deuxième ligne de droite qui déroule. Je prends contact, en m’apercevant très vite que la ligne est sectionnée. La berge d’en face est constituée de roches empilées, mon nylon de 60 centièmes n’a pas résisté aux frottements.

 

Vers 8h, c’est au tour de ma ligne de gauche. Le poisson se faufile dans les herbiers, mais sans trop de difficultés, je sors une petite commune de 8kg.

 

Vers 9h, Xavier, un petit jeune de mon club, me rejoint pour finir la semaine. Il s’installe en dessous de mon poste.

C’est avec grand plaisir que je lui enseigne quelques montages et méthodes de pêche. Cela fait seulement un an qu’il pratique la pêche de la carpe, il ne connaît pas encore toutes les ficelles du métier.

 

De la même manière que moi, il disperse les lignes sur les spots stratégiques.

 

Nous commençons tranquillement à papoter, lorsque la ligne déposée sur la berge d’en face, se met à dérouler.

Il est 14h, Xavier va peut-être sortir sa première carpe du Rhône.

Malheureusement, il a le droit à la même tragédie que moi. Le poisson a sectionné le fil sur le départ.

Avec déception, il remonte la ligne en rajoutant un brin d’arracher plus long.

 

Vers 15h30, son détecteur se remet à siffler. Il prend contact, cette fois le poisson est piqué.

Nous sautons dans la barque, pour minimiser les risques de perte dans un obstacle. Le combat est bref, avec une petite commune de 8kg, prisonnière à l’hameçon.

Xavier est comme un fou, c’est la première du Rhône.

 

8kg8kg

 

Il est 16h, je relève mes lignes, je dois m’absenter pour la nuit.

Je suis invité d’anniversaire, pour les 30 ans d’une amie.

 

De retour vers 10h, je prends les nouvelles de la nuit, auprès de Xavier.

Je le retrouve avec un visage dépité. Sur les coups de 4h, après un gros combat, il a manqué un très beau poisson devant l’épuisette. Certainement une belle miroir de plus de 15kg.

Malgré tout, il garde le moral avec une commune de 11kg, prise en soirée.

 

Pendant la nuit, le poisson a été très actif sur mes spots d’amorçages. Xavier me dit que de nombreux sauts de carpes ont été significatifs sur ma bordure de gauche.

Bien sûr, quand le chat n’est pas là, les souris dansent !

 

Je dépose mes lignes vers 11h, pour essayer d’enregistrer un départ dans la journée.

 

Mais il est déjà 18h et rien !

 

Nous repositionnons nos lignes pour la nuit.

 

Nous mangeons ensemble vers 21h, puis allons nous coucher.

 

La nuit est vraiment mouvementée. Un groupe de teuffeur est installé 200m derrière nous. La musique, si nous pouvons appeler cela comme ça, est très forte. Après quelques verres et autres, ils arrivent même à crier plus fort que le son des enceintes.

Je suis à deux doigts de craquer, en appelant la police. Je ne sais pas comment les riverains font pour supporter ce boucan.

Enfin, je prends sur moi en essayant de trouver le sommeil.

 

Vers 2h du matin, à travers le bruit de la musique électro, je distingue le sifflement de mon détecteur de droite.

Je ferre et ramène une petite miroir de 7.5kg.

 

Il se passe le même scénario vers 4h, avec une commune de 8kg.

 

appât

 

Je me lève avec un petit déjeuner, aux alentours de 9h.

 

Un vent violent se met à souffler sur le Rhône.

Avec l’aide de mon moteur thermique, je décide de retendre la ligne de la berge d’en face. Je ne me suis pas rendu compte de l’ampleur des vagues. Arrivé au milieu du plan d’eau, il se forme des creux de plus de 50cm. Je commence sérieusement à baliser. Je dépose le montage et retourne avec grande prudence sur la terre ferme.

 

 

 

 

 

 

Malgré tous nos efforts, nous ne faisons rien de plus dans la journée de vendredi.

 

C’est la dernière ligne droite avant de retrouver mon boulot.

Je dispatche mes lignes pour la nuit.

 

J’enregistre encore deux départs sur ma canne de droite. Je sors deux nouvelles communes de 8 et 9kg.

 

 

 

 

pliage

Il est 10h, je commence à plier bagage pour regagner mon domicile.

 

Le kangoo est chargé et la barque est bien sanglée sur la remorque. Je fais 100m sur le chemin et que vois-je !

Nous avons complètement oublié d’enlever les repères.

Il est hors de question, de laisser traîner nos flotteurs à la surface.

 

Je stoppe mon véhicule et sors une canne de mon fourreau.

Après plusieurs tentatives de lancés, j’accroche mon repère à l’hameçon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, cette fois, direction la maison !

 

Je suis satisfait de cette session, ce lieu de pêche reste assez difficile.

Le seul regret que je peux avoir, est le manque d’un beau poisson de plus de 15kg.

Enfin, je fais tout de même 10 départs pour 8 poissons.

 

Le solde de mes vacances se porte à 33 départs pour 30 carpes, avec un poids total de 300kg.

 

Thème: Sessions de pêche | Département: Drôme (26) Lien permanent | Voir les 3 commentaires
Tags: - -

Session difficile

Votez pour cet article:Je vote pour cet article8
Article de NICO37 publié le 17 Mai 2010 à 21:55 dans le blog TOURAINE DIABOLIQUE CARPE 37
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Salut à vous tous les amis, je vous ai laissé samedi midi un petit article concernant la préparation de notre pêche de ce petit week-end. Une pêche qui s'est avéré comme on s'en douter, super difficile.

Nous arrivons avec Viny le samedi sur les berges de cette sablière vers 17h et quelques carpistes sont en place depuis plusieurs jours sans que les résultats soient extraordinaires, pas beaucoups de poissons sont venus mouillés les tapis de reception. Mais vu ce lieux, avec Viny, nous ne sommes pas venus pour faires des déroules en veux tu en voilà mais juste essayé de prendre au moins un de ces poissons si difficile qui nage ici. L'ordre du jour est donc essai de nouveaux appâts, de nouveau montages et de nouvelles techniques (en particulier les déposes en bateau qui je pense peut s'avéré un plus ici).

Voilà tous nos montages sont prêts, petits appâts (des billes de 14mm), des flottantes et de la méthode, paré pour etre déposer en bateau.

Les 4 cannes de Viny seront esché de: la première d'une bille flottante de 14mm spicy/fish rose fluo, la deuxième de deux billes de 14mm ananas, la troisième d'une bille de 20mm épice/poisson et la dernière d'une flottante japanese squid verte fluo.

Mes 4 cannes sont eschés de la manière suivante: la première avec une petite flottante de 14mm banane/ananas montée en d-rig, la deuxième avec deux billes tuna max en 14mm, la troisième et la quatrième avec des billes monster pizz en 18mm

Toutes nos cannes sont accompagnées de boules de méthodes agglomérée autour du plomb. Les cannes sont déposées à l'aide du bateau à des distances entre 150 et 250 mètres, 4 de nos huits cannes sur un grand haut fond dans 4 mètres d'eau et les 4 autres en pleine eau dans environ 6 à 7 mètres de fond. Il est 20h et tout est en place.

Nous montons notre abri quand soudain une déroule de dingue nous stoppe net dans notre effort, une de mes cannes placée sur ce haut fond à environ 200 mètre du bord fais crier mon detecteur et le fil sort de la bobine à une vitesse folle.

 

20h50 premier poisson de 8kg400 au bout de 50mn de pêche (trop beau pour ètre vrai!)

 Redépose du montage au même endroit avec l'espérance que les touches vont continué comme ça, mais non.... Il faudra attendre 23h30 pour qu'une des cannes de Viny déroule, toujours sur ce haut fond, et c'est la double ananas de 14mm qui à séduit une de ces dames. Verdict, 7kg000.

BIEN JOUE GROS!!!!! ON PEUT ENFIN DEBOUCHER LA TEILLE DE "BONDZEAU"

Puis vers 4h30, une autre canne de Viny emet un bip puis deux et touche à retour, ferrage et contact, la belle délivre une puissance digne de la réputation de ce poisson, le combat en bateau dure près de 15mn et enfin elle se laisse enfermée dans sa prison de mailles après avoir était séduite par une bille flottante de 14mm parfum spicy/fish.

 

Nouveau verdict, 7kg800 de puissance et du pure bonheur et bien sur NO-KILL encore et toujours pour nos mémères.

Pêche au milieu des herbiers, avec des poissons difficiles et vierges et au cheptel inconnu mais notre objectif de faire au moins un poisson chacun est accompli et avec un poisson bonus à la clef, pour ici c'est un bon résultat et à tous ceux qui aime la pêche technique, voici un endroit qui pourra vous donnez du FIL à retordre.

A plus. NICO37.

Thème: Sessions de pêche | Département: Indre et Loire (37) Lien permanent | Voir les 7 commentaires
Tags: - -

suite et fin d'une session caniculaire

Votez pour cet article:Je vote pour cet article2
Article de jeanchristophe8210 publié le 13 Octobre 2009 à 02:00 dans le blog Mes peches et poissons de 2009
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

.....ces poissons font tous entre 20 kg 200 et 23kg 800.A plus tard pour le recit de ma premiere session de 2009,dans le froid cette fois ,mais toujours aussi chaud en ce qui concerne les poissons!!

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir les 6 commentaires
Tags:

suite d'une session caniculaire

Votez pour cet article:Je vote pour cet article1
Article de jeanchristophe8210 publié le 13 Octobre 2009 à 01:49 dans le blog Mes peches et poissons de 2009
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

.....mais un petit peu de photos maintenant!! Lors de ces 5 nuits restantes ,je vais totaliser 50 departs pour 45 poissons et au total de la semaine sur les 2 postes 59 departs pour 53 poissons .Avec une moyenne hallucinante de plus de 17 kg300.La nuit la plus chaude ,je ne ferme pas l'oeil de la nuit,avec 18 departs et les bouillettes commencent à manquer,capitaine!!Voici les meilleurs poissons de cette session vraiment caniculaire!!!

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir le commentaire
Tags:

2 pages  1 2»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2020 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages