Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17985 photos 1413 albums
1 enduros 0 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag riviere

Articles de pêche de la carpe associés au tag riviere

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag riviere

Destination mythique: la Saone

Votez pour cet article:Je vote pour cet article43
Article de ardennecarpe publié le 14 Mars 2015 à 18:14 dans le blog ARDENNECARPE
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

                                             

 

 Ca fait pas mal d'années qu'on souhaitait s'organiser une session sur une destination mythique de la pêche à la carpe et après de nombreuses hésitations, c'est vers la Saône que s'est porté notre choix, plus précisément la grande Saône entre Chalon-sur-Saône et Lyon, un gabarit de rivière qui n'existe pas dans notre région. Ce secteur se situe à plus de 400 km de chez nous, on ne peut donc pas faire de repérage, on essai de glaner le maximum d'informations sur internet et dans les magasines pour éviter les déconvenues une fois là bas.

Niveau appâts on prévoit large et c'est une bonne soixantaine de kilos de bouillettes, pellets, frolics, et autres graines qui ferons le voyage avec nous. Les circonstances font que nous ne pourrons prendre qu'une voiture avec une petite remorque pour charger tout le matos et aller jusque là bas, j'espère que ma petite saxo tiendra le coup!

Après de nombreuses heures de recherche à scruter chaque méandre de la Saône sur Google Heart et Geoportail un secteur retient particulièrement notre attention, il se situe en aval de Macon et semble contenir plusieurs particularités intéressantes pour la pêche à la carpe et est en plus pechable de nuit. C'est décidé notre session se déroulera là bas. Après 4 heures de route sans soucis nous arrivons sur place.

Nous sommes vraiment impressionné par la taille de la rivière, elle nous parait immense, il faut dire qu'à cet endroit elle fait plus de 300 mètres de large, en fait avec le courant très lent elle ressemble à un lac de plaine. 

                                      

                                   La Saône mesure à cet endroit 320 mètres de large (mesuré sur geoportail) 

 

Nous ne sommes pas déçu du secteur que nous avons choisi, il correspond à nos repérages sur internet, avec notamment un grand plateau peu profond ou commence à pousser les premiers nénuphars de l'année.

Le niveau de l'eau est correct en ce début mai et tout semble réunit pour réaliser une belle session. Après une première journée surtout dédiée à l'installation du campement et aux courses, ce n'est que le lendemain que les choses sérieuses commencerons.  

      

                                   

                                     Le campement est opérationnel, nous sommes prêt à passer à l'action!

 

 Nous mettons notre stratégie en place, mon pote péchera le chenal tandis que je pécherais le plateau, nous sondons, amorçons et plaçons nos montages dans différentes profondeurs pour trouver la pêche, le collègue pêche à la bouillette carnée alors que j'escherais mes cheveux de frolics et de tigers nuts.

Tous les pièges sont en place et nous profitons de ce moment pour allumer le barbecue et ouvrir une bonne bouteille de vin local, un pommard que nous dégusterons en attendant des touches!

Après le repas du midi le temps se met à changer, les nuages deviennent menaçant et le vent se lève se qui va déclencher l'activité des carpes qui étaient jusque là discrètes, en effet nous observons plusieurs sauts sur le plateau que je pêche, les carpes sont là, elles mangent et le premier départ ne tarde pas a arriver, je sors le premier poisson de la session, une commune typique des lieux qui a succombée à un frolic.

                                            

                                                                            Premier poisson de Saône.  

 

J'enchaine plusieurs autres départs sur le plateau jusque dans la soirée, toutes des communes du même calibre qui mordrons tantôt sur les frolics tantôt sur les tigers.

    

 

                                                     Quelques communes qui ont appréciées mon amorçage frolics-tigers  

 

Du coté de mon pote la journée sera calme, il faudra attendre la nuit pour que les montages placés dans le chenal apportent les premiers poissons, des communes bien sûr mais aussi un silure d' un mètre 25.

   

                       Première nuit productive dans le chenal.                                            Beau silure prit avec un gros pellet boosté.

Les jours suivants apporterons eux aussi leurs lots de départs, pratiquement toutes des communes calibrées entre 5 et 10 kilos, des poissons sauvages et combatifs, nous sommes content, on est venu ici pour faire ce genre de poisson. A noter que les carpes déserterons petit à petit le plateau et nous finirons par ne toucher que dans le chenal.

 

  

                     Les poissons répondent bien a notre amorçage à base de bouillettes et pellets carnés dans le chenal.  

 

 Seule deux miroirs seront prisent, dont un superbe spécimen de 17 kilos prit dans le chenal en pleine après-midi, un poisson très puissant qui a donné du fil à retordre à mon collègue.

 

                                 Une belle miroir de rivière qui a encore succombé a une bouillette carnée dans 6 mètres d'eau. 

Mais voilà, après quelques jours de pressions de pêche les touches diminues et il est bientôt temps de rentrer retrouver femmes et enfants, le bilan de cette session n'est pas exceptionnel mais pour une première loin de nos terres ardennaises on a su tirer notre épingle du jeu, nous totalisons une vingtaine de carpes dont une belle miroir de 17 kilos ainsi que deux silures 1 mètre et 1 mètre 25.

 

  

                                    Les carpes de Saône ont un fort penchant pour les appâts à base de poissons. 

 

On a noté que les carpes de Saône sont plutôt démonstratives et il est facile d'observer les sauts des poissons arrivant sur votre coup, on a également remarqué une nette préférence des carpes pour les appâts carnés, j'avais pris une dizaine de kilos de bouillette à base de farine de graines, des bouillettes qui sont d'habitude de véritables sauve bredouille pour moi, et bien je n'ai fait aucun poisson de la session avec, même pas une brème! 

C'était une super session mais il y a quelques points noir, le trafic fluvial intense ne facilite pas la pêche, les énormes barges et autres bateaux de croisière qui passent provoquent de puissants contre-courants qui font bouger les montages, même les plus plombés.

 

                                                         Le genre de bateaux qui passent régulièrement sur la rivière. 

 

Il est également dommage qu'il y ait si peu de secteurs de pêche de nuit sur toute la Saône,  le potentiel de cette rivière est pourtant énorme.

En tout cas ca reste une superbe expérience et une magnifique rivière, j'espère bien que nous reviendrons un jour!

 

 

Thème: Sessions de pêche | Département: Ardennes (08) Lien permanent | Voir les 3 commentaires
Tags: -

depart difficile

Votez pour cet article:Je vote pour cet article1
Article de raoul publié le 16 Février 2013 à 19:50 dans le blog carpiste un jour carpiste toujours
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

mercredi 7 fevrier le frangin m'appel et  me demande si sa me dit une petite session carpe pour le vendredi 15 dejas 1 mois et demi sans peche donc je lui dit  pas de souci le poste reserver je me lance dans la fabrication de bouillette et de qelques amandes  sucrees la semaine passe tranquillement et le grand jour arrive a grand pas.

jeudi 14 je me leve et la surprise la temperature est tomber a -8° dans la nuit je recoit un message du frangin qui me dit :tout les etang son geler qu'est ce qu'on fait de main ? je lui dit t'inquiete il  annonce du redoux sa va le faire , il le faut semaine que j'attent le laisse pas tomber si pret du but 

le jeudi 17h30 nous voila partie vers l'etang pour faire un bilan,   le bilan est vite fait l'etang et a 99%  geler du coup on fait le tour de 3,4 autre etang histoire de garder le moral on c'est jamais tous pareil comme le dit toujours olive on est chat noir.

une fois rentrer a la maison j'avoue j'ai le moral a zero je peu pas rester chez moi vendredi le matos et tout charger il faut que peche.

direction internet site du niveau des riviere en temps reelle pour pas me faire avoir, arriver sur place et repartire car la riviere et en crue ou trop bas. le site annonce le niveau bas avec une petite remonter c'est decider demain je par en riviere objecif fair au moin un poisson quel qui soit il faut que sa deroule. 

vendredi 15 6h30 le reveille sonne 7h00 depart  un demie heure plus tard je suis sur place la riviere a un niveau super je suis monter a bloc pour cette journee .

8h15 les quatre cannes son en place j'envoie un sms au frangin pour lui dire de me rejoindre il me dit que du coup il boss tant pis pour lui je pecherait tout seul

la journee passe 9h 10h toujours rien a par quelque tape sur deux canne, 11h je decide de changer de poste je demenage un peu plus loin 11h30 toutes les cannes son en place 12h  un bip retentie puis un deuxieme j'ai mon swingeur qui monte qui descent sa bip a je pense au debut que c'est courant mais c'est pas regulier au bout de 30 min je decide de ferrer je sans un peu de resictance et j'apercoie une belle branche dommage je relance la canne et l'attente continue 13h, 14h, 15h toujours rien 15h30  j'entend un bip sur la memes canne je me dit sa recommence puis un autre mais sur la canne d'a coter la le moral reviens quand d'un coup mon carp sounder se mes a hurler la canne se plis la je me dit cette fois ces pas une branche je chope la canne je ferre et la gros rush sa sent la carpe  apres quelque minute de combat j'apercois des ecaille je me dit merde un barbeaux c pas pas grave sa reste une deroule et sa rechaufe le coeur quand meme apres quelque minute le poisson ce fatigue je tans l'epuisette et la surprise une petite commune apres peser verdict 3kg comme on dit petit mais costaud objectif atteint attraper un poisson en plus une commune 16h30 je peu rentrer le baume et la tete pleine de reve jusqu'a la prochaine session 

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Ajouter un premier commentaire
Tags: - -

wild river carp's

Votez pour cet article:Je vote pour cet article16
Article de lecarpodu60 publié le 22 Janvier 2013 à 16:45 dans le blog Carpo Nokill
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

                                                                                             Salut a tous !!! Sourire                                                                                               ↑↑

   

                      Carpo Jimmy


                                                                                           Une nuit sur l'Oise. 
   

Ayant déjà plusieurs fois posé mes cannes sur les berge des plans d'eau en ce début d'année, il me fallait changer "d'eau" et de pêche, malgré de bons résultats... Ce n'est qu'après plusieurs long mois d'attente et d'impatience que le débit de la rivière qui passe non loin de chez moi commence enfin a bien baisser suite a de forte crue pendant l'hiver ! Effectivement, la météo annonce plusieurs jours de soleil sans pluie, le débit du courant vas beaucoup chuter et presque retrouver sont débit habituel !! Je m'empresse donc de profiter de ce radoucissement pour faire ma première pêche de l'année 2012 sur ma rivière favorite, l'Oise Sourire

 
                                                                        
 
 
 C'est par une belle après midi d'un mercredi que je me décide a préparer tout ce qui faut... Les bouillettes (fraîchement roulées), cannes, tapis, épuisette, bateau.. enfin tout est prêt et chargé dans la voiture, impatient de retrouver les berge de cette rivière qui m'a vue faire mes première pêche en eau courante !! 
 Je serrai solo pour cette sessions d'une nuit, je choisi donc un poste ou je suis certain d’être tranquille. Pour çà il me faut donc gonfler le bateau, le charger, puis ramer sur 300 mètres sous un soleil de plomb afin d'arriver sur celui ci. 
 
J'accoste sur une plage de sable, où corbicule et anodonte repose paisiblement au gré des vagues que font les péniche en passant ! je m'installe tranquillement et part sonder les fonds de la rivière à l'aide d'une canne et d'un plomb... n'ayant pas de moteur, il me faut remonter le courant et tâter le fonds en me laissant descendre, puis remonter plusieurs fois pour balayer toute la zone... 
   J'y trouverai des chose intéressantes : grosse cassure, retour de courant, zone plus profonde, des trouées dans les herbiers sur le bout de la plage par 1 mètre 10 de fond, lit de rivière, etc.... Le choix des spot est compliqué. Je dispose déjà d'un gros pilonne en béton à pécher sur son abords (en gardant une petite distance de sécurité car il y'a beaucoup de rocher au ras du pilonne qui risqueraient de rendre mon montage non pêchant, et dans l’éventualité d'un départ, la probabilité que le poisson frôle celui ci, ce qui couperai mon corps de ligne en tresse ^^). 

Après plusieurs minute de réflexion, je décide de mettre un montage dans le lit, une en hot spot dans les herbiers, et les deux dernière autour de ce fameux pilonne !!

 



 

Pour ce qui est du montage : 

 

 

une tête de ligne de dix mètres en 50 ctm , plombs de 140 et 180 gramme pour celle qui pêche dans le lit, c'est suffisant bien que la rivière soit assez chargée en détritus... Coté bas de ligne, j'utilise  quasi 90% de mes pêche une tresse gaînée. Elle est très résistante et de plus, la gaine qui l'entoure évitera la frottement des cailloux sur la tresse, ce qui pourrait me coûté la perte d'un poisson, lui laissant un hameçon dans la bouche ! 

 

 

       En appâts, j'opte pour les   "TESTE 3" fraîchement roulées, en    taille de 24 mm pour limiter les    touches des poissons blancs              assez présent sur le secteur.         J'en profiterai pour les rouler           sous différentes formes pour              une  bonne tenue sur le fond.

J'ai choisi cette bille car elle est très nutritive et travail rapidement dans l'eau en diffusant énormément. De plus, la rivière sortant de crue, les poissons risquent bien d’être à la recherche de nourriture pour refaire le plein d’énergie... 

                                                                                                                          Sencuré  -----> 

     


 

    Au fil du temps, je place les cannes chacune sur son spot avec un amorçage composé uniquement de billes. Je pêcherai avec deux présentations différentes : bonhomme de neige et la seconde avec un bon dumble de 24  bien enrobé de pâte d'enrobage sur l 'esche comme le plomb... Le soleil commence à tomber et je finalise mon installation, il n'annonce pas de pluie pour la nuit, je dormirai à la belle étoiles ! 

 
 
Apres l'effort, le réconfort : 
 
    Posé sur mon bed, bercé par le chant des grenouilles qui grouillent dans le petit marais juste derrière moi, je contemple le soleil se coucher tout en gardant un oeil et une oreille attentive à se qu'il se passe sur la surface plate de la rivière, à la recherche d'un signe qui trahirai la présence de Dame carpe. Pour l'instant ce n'est pas mes détecteurs qui m'y feront croire!  A part quelques bouteilles et autres objets polluants qui dérivent en surface emportés par les crues se prenant dans mes fils  qui m'offrent quelques petits "bip", rien d' intéressant a constater pour ce début de soirée !
Par contre si les poissons ne sont pas encore en appétit, j'en connait un qui vas pas se priver et s'entamer un bon sandwich Mort de rire 
 Devant moi, à quelque mètre des mes cannes, brochet et perche s'en donnent à coeur joie  chassant dans les bancs d'alevin.. J'aurai dù prendre une canne a leurre. arff ^^ 
La nuit est bien tombée. Les heures passent et une légère activité se fait sur mes spots. J’enchaîne 2/3 petites touches sans suite en a peine 5 minutes, puis plus rien. 
Dans le calme de la nuit a travers les ululement d'un hibou, un bip, deux bips, une cannes se met a dérouler. Yesss !! c'est celle dans le lit... Canne en main j'enfile mes claquettes et avance dans l'eau, le poissons se bataille bien durant une courte minute puis se suit une décroche ! Grrr, je viens de rater mon premier run, tan pis! C'est la pêche et puis ça ne serrait pas drôle si le poissons n'avait pas sa chance aussi ! Sourire 
Je suis déjà a la moitée de la nuit, tant que j'suis motivé je remonte mes autre cannes et remet tout bien a l'eau avec un léger rappel pour être a peu prêt sûr que tout est bien péchant !! 

Malheureusement le reste de la nuit sera aussi calme, je remonterai qu'une belle brèmes... Je perd espoirs de toucher une belle sauvageonne car je sais que quand les péniches vont commencer a passer cela vas être encore plus compliqueé.  

Au petit matin, réveillé par quelques touches; Le soleil se lève a peine, un léger voile de brume recouvre la surface de l'eau, je peu y apercevoir par ci par là une dorsale, une queue et même parfois un chevesne entier sortant de l'eau comme pour me faire un "signe". L'activité et a son comble, il faut que sa pêche ! Je refais eschage et amorçage à neuf,  sous le regard attentif d'un petit groupe de canard qui semble s'interroger sur une éventuelle offrande de ma part, ca tombe bien ! J'avais prévue un sot de graines qui finalement ne me servira pas pour la pêche, je leur en fait donc cadeau... Les billes pour les poissons, les graines pour les canards, et pour moi un petit chocolat chaud, comme sa il y'a pas de jaloux. Sourire
 
Accompagné par le champ des oiseaux, le soleil pointe le bout de son nez doucement mais surement. J’appréhende le passage des premières
 péniches et voila qu'un de mes talon de canne décolle du sol et le détecteur s'emballe ! Je prend contacte avec le poissons qui ne se laisse
  pas faire du tout, se rapproche dangereusement du pilonne, j'anticipe et monte directement dans le gonflable. Je pompe un peut histoire de me retrouver à l'aplomb avec le poisson qui colle le fond pendant 5/6 minutes, puis je met assez rapidement à l’épuisette une belle carpe bien sympathique. Ca fait plaisir malgré un court combat ! 

 

                              

 

   En vitesse, je met la belle en sac, elle attendra. Je replace rapidement mon montage pour tenter d’intercepter un autre poisson du banc qui, apparemment, passe par ici en ce moment. Puis je dois plier dans peut de temps, il faut donc faire vite. Un fil soluble et une quinzaine de bille suffiront en guise de rappel.

Bien content de ce joli poisson, j'installe le  trépied pour  mon appareil photo, à peine le temps de sortir le sac avec la carpe de l'eau que ma canne se met une nouvelle fois à biper. Cette fois ça a l'air moins sérieux à la vue de la touche, typique d'une brème... Mais lorsqu'il s'agit de ramener le poissons c'est tout autre chose! Et vu le rush frein serré que je me prend çà ne doit pas être une brème! En un rien de temps le poissons me prend une vingtaine de mètres et m'offre un combat musclé en pleine eau. J'ai le droit a une intense bataille en force. Je n'est pas besoin du bateau pour l'instant avec celle ci, elle continuera à sa bagarrer un bon quart d'heure avec autorité : je prends 5 mètres elle m'en prend 10, un poissons qui a du répondant, du caractère ! Aux anges, seul sur ma berge  et bientôt en compagnie d'une seconde dame carpe, si elle ne décroches pas comme celle de cette nuit... Après lui avoir fait plusieurs fois respirer l'air, c'est dans la poche, enfin, dans l’épuisette devrai-je dire !!
 Je repense au canards qui rate le meilleurs d’être parties trop tôt, même si je crois que pour eux le meilleur c'est plutôt les graines. lol Sourire 
 
 
 
                             
 
 
Je suis comme sur un nuage, elle est superbe.. un pur fish comme je les aime !! Apres celle ci, le temps de prendre les photos, il est pour moi l'heure de remballer avec dépit de devoir quitter le spot maintenant... mais bon, j'en suis tout de même largement content pour me première de l'année ! et je fini cette pêche rapide en beauté : 3 déroules, 2 fish au sec ! 
En l'espace de même pas une heure, je met au tapis deux superbes carpes de rivière, d'une très très bonne moyenne de poids. Je ne m'attendais pas à tant.. mais c'est ca qui est bon en rivière, tout peu arriver a n'importe quel moment !! Il ne faut jamais baisser les bras et pêcher jusqu'aux bout ! 
 J'y reviendrai c'est sur !! Cool
 
 
      A bientôt les amis,

Au plaisir  !  
 
 
 
Thème: Sessions de pêche | Département: Oise (60) Lien permanent | Voir les 4 commentaires
Tags: - - - -

petite session sur la riviere oise

Votez pour cet article:Je vote pour cet article9
Article de pierrocarpiste publié le 9 Octobre 2011 à 02:26 dans le blog aventures halieutiques
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Une petite session bien sympa sur l'oise

La riviere oise est une déstination que j'aime beaucoup . Elle est peu fréquentée par les carpistes , mais pourtant de trés beaux poissons y nagent . Il faut dire que dans notre région nous ne manquons pas de plans d'eau ou la peche est beaucoup plus facile . Quelques postes sont connus et fréquentés mais je n'y ai jammais trempé une ligne car je doit avouer que ce que je recherche c'est la tranquilitée . Ce que j'aime quand je peche la carpe c'est de m'installer plusieurs jours sur un poste et ne voir personne . Cependant deux acolythes m'accompagnent quelques rares fois dans la saison . Je vais donc vous relater cette pettite session entre potes ,bien sympa et qui change de mes habitudes .

Présentation des difficultées.

Du temps de passé sur google map ,du temps et un bon plein de gazoil pour faire des repérages , du temps et une bonne scie pour faire sont trou .

Selon moi la principale difficultée sur cette riviére est la localisation du poisson car si on peut facilement y trouver des postes ou s'instaler beaucoups sont stériles . Ce n'est un secret pour personne , mais pecher la proximitée d'ouvrages reste une valeur sure . Je vous déconseille fortemment de vous installer sur les grandes lignes droite et monotones .

La seconde grande difficultée est la blanchaille qui est omniprésente . J'evite donc les pettites graines . Mes amorcages sont constitués uniquemment de tigers et de bouillettes.

Mes postes étants plus ou moins vierges , les préamorcages en bonne quantitée sont un plus .

Notre session du 20 au 24 septembre .

Pour cette session , je choisis d'emmener mon amis Francis sur un poste que je ne connait pas du tout . Je trouve que le côté découverte ajoute toujours un petit piment .

Malgrés un amorcage immangeable pour la blanchaille , nous sommes pris d'assault par des gros chevesnes et brémes .

                                                     

Nous piquons ces poissons à une telle cadence (surtout Francis) qu'il est impossible de dormir .

Mais on est trés motivés et pas trop crevés , meme pour la deuxieme nuit ; La bonne ambiance régne avec "master chef Francis" aux platines qui nous prépare de bons gueultons .

                                                     

Et c'est bien au chaud dans le bed que je décapote . Enfin un vrai départ ! Une ligne placée à longue distance le long d'un herbier . La carpe viens d'abord sans encombres , puis fout le camp dans des branches . Elle est souchée ! Je décide d'allé la cherchée en bateau tout seul (Francis pionce) . Et la c'est galére mais au bout d'un momment j'arrive à tout démméler et épuise une petite commune vierge de toute piqure qui finnie au sac pour la séance photo .

                                                      

 

La troisiéme nuit se passera sans nouveau départ de carpe . Mais les rats qui sont omniprésents ici s'attaquent à mon bivie pour venir bouffer nos provisions .

                                                     

Tanpis je metterai des rustines et ca me fera une annecdote à racontée .

 

 

La derniére nuit .

Je décide de me décaler largemment pour laisser ma place à notre amis Patrice qui viens nous rejoindre avec son fils .

                                                    

Aprés avoir écho-sondé mon nouveau poste je découvre un nouveau spot , un haut fond . Celui ci me permet de finir la session en beautée avec une belle miroir (vierge toujours) , en pleine nuit , qui c'est vraimment trés bien défendue . Elle finira au sac pour la séance photo .

                                                    

Aprés avoir pris les clichés de cette derniére on veut se faire un petit casse croute et la , surprise , ont c'est encore fait attaquer par les rats .

                                                    

Ce sac était pourtant en hauteur , à l'avenir sur ce poste ont privilégiera les glaciéres rigides et les seaux pour la bouffe .

Attention !!!

Si ce récit vous a donné envie de pratiquer sur cette riviére sachez que les sacs de conservation sont strictements interdits . Je les utilises à mes risques et périls .

Message pour mes potes (car je sait qu'ils lisent mon blog)

Je suis décu que vous ayez finis capots . Mais ca aurais pu étre pire : ca aurait pu m'arriver à moi , ah, ah ,LOL . Allez ont y retourne bientot pour votre revanche .

Thème: Sessions de pêche | Département: Oise (60) Lien permanent | Voir les 7 commentaires
Tags: -

2 pages  1 2»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2020 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages