Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17983 photos 1412 albums
8 enduros 1 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag moule

Articles de pêche de la carpe associés au tag moule

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag moule

Automne 1ere session .

Votez pour cet article:Je vote pour cet article34
Article de Nico2Renn publié le 22 Septembre 2009 à 18:25 dans le blog N2R
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Les feuilles jaunissent et tombent, les températures sont en baisse, l'automne se déclare et pour entamer cette saison Arno et moi décidons de nous lancer pour une session de trois nuits sur notre plan d'eau habituel.

La voiture chargée la veille nous décollons sur les coups de 6 heures de chez moi pour arriver sur les lieux une demi heure plus tard. En arrivant nous constatons que le niveau a encore baissé, les bons spots sont encore plus évidents... hauts fonds, tas de pierres, bancs de moules etc... mais malheureusement pour la plupart à découvert donc impèchable. Nous en profitons pour prendre quelques photos qui nous servirons au printemps prochain quand le niveau sera redevenu normal.

Il est 7h00 et après un peu plus de 20 minutes de marche nous arrivons enfin sur notre poste. Le campement est monté suivi du matériel. Nous amorcons la zone, une sorte de goulet au milieu du plan d'eau qui le sépare en deux parties d'environ 30 hectares chacune, un coin où les poissons passent régulièrement. C'est un secteur ou la nourriture naturelle est bien présente comme en témoignent ces photos.

 

Coté appats nous avons opté pour les mêmes billes que la derniere fois (Croquettes/Sardines) à un petit détail près, nous avons ajouté du bird-food à la préparation. Quatre kilos de 16mm pour l'amorçage et 500 gr de billes entre 20 et 35mm pour l'eschage. Pour donner un petit plus à l'amorçage, nous le trempons à l'huile de sardine.

11h30: Les lignes sont à l'eau depuis deux-trois heures et nous enregistrons notre premier départ, une touche fulgurente qui nous surprend tous les deux! J'empoigne la canne et commence à récuperer du fil. Le poisson se défend comme un diable! C'est toujours le meme plaisir, on ne s'en lasse pas! Elle nous fera quelques misères dans les autres lignes avant de venir s'échouer dans l'épuisette. 8 kilos au peson, la belle a succombé à un montage double bouillette 22/16mm... Petite photo et remise à l'eau dans la foulée.

 

Le reste de la journée est très calme et ce n'est qu'à 20h00 que nous aurons un second départ. Ca ne parait pas très lourd là non plus, et nous aurons la confirmation 5 minutes plus tard à l'épuisette, commune de 6 kilos longue et fine.

 

La nuit passe et rien ne se passe... jusqu'à 7h30, quelques bips me font sortir de mon bed-chair. Je saisis la canne entre deux montées de l'écureuil et prends contact. Là ça a l'air plus coriace! Le poisson cherche à prendre le large, elle ne vient pas aussi facilement que les deux premières. Elle nous fait le coup classique dans les autres lignes mais je parviens quand meme à éviter les sacs de noeuds. Joli poisson bien combatif, commune de 10 kilos qui m'a donné du fil à retordre!

                           

Nous prenons un petit dèj et relançons les lignes avec de nouveaux appats.

10h30: C'est chez Arno que ça repart cette fois ci. Etant juste derriere, il saisi la canne instantanément, le poisson est nerveu mais pas très lourd, il mettra moins de 5 minutes à mettre au sec cette petite nerveuse. Un poisson de 5 kilos Miroir qui reprend le chemin de la liberté à peu près aussi vite qu'elle a pris le chemin de l'épuisette!

 

S'ensuit une série de décroches, la première à 12h15, la seconde une demie heure plus tard et une troisième en fin d'après midi vers 17h00. C'est le genre de galère qui vous fait douter à mort sur la qualité de vos montages! L'heure qui suit est consacrée au changement des bas de ligne. Toutes les cannes y passent, hameçons neufs et cheveu adaptés au quart de poil à la taille des esches...

 

 

 

L'amorçage suivant ne doit avoir lieu que le lendemain matin pour des raisons de quantité et il y a eu du passage sur le coup dans la journée, peut ètre que tout a été nettoyé donc nous garnissons nos lignes de chapelets de billes sur fil soluble.

 

 

 

 

 

21h00: Nous sommes autour d'un bon p'tit plats de saucisses aux lentilles lorsque l'un de mes detecteurs s'enrage. Je chope la canne et ne sent que très peu de résistance. A ce moment là, je pense avoir soit une brème ou soit une tanche..

Un poisson qui arrive très vite au filet et finalement, c'est bien une petite carpe ou... un carpeau devrais-je dire. Pas plus de deux kilos, nous n'avons pas pris la peine de la peser, décrochage et remise à l'eau immédiate.

 

                     

 

21h40: C'est cette fois chez Arno que ça part. Un poisson déja plus combatif mais toujours pas monstrueux! Encore un poisson qui arrive vite à l'épuisette sans trop poser de problèmes...

Carpe miroir de 6,500kg déja piquée vue les nombreuses rougeurs dans sa gueule.

 

 

 

 

23h50: Rebelote chez Arno mais même topo, une touche pas très franche qui se solde par un poisson de 5,500 kg peu combatif.

Ca en deviendrai presque désespérant tous ces petits poissons! Où sont passées les 10 kilos et plus? Nous ne sommes pas non plus à plaindre nous prenons quand même quelques poissons, ça pourrait être pire!

En tout cas, quand l'automne sera bien avancé et que nous chercherons en priorité les plus grosses, nous saurons où ne pas aller. Visiblement avec la descente des eaux, les gros et moyens sujets ont rejoints les parties plus profondes du lac.

 

 Le reste de la nuit est calme, pas la moindre touche et nous nous réveillons sous une pluie fine. Après un petit dèj nous réamorçons la zone et relancons les huit lignes.

Le départ suivant n'interviendra qu'à 16h30, encore un carpeau d'environ 4 kilos sur une ligne pourtant eschée de deux billes de 26mm! Petit poisson glouton qui non seulement a pris ces deux grosses billes mais avec, les quatre bouillettes du fil soluble...

Après ce départ, nous envoyons tout ce qui nous reste d'amorçage pour les dernières 24 heures.

 

 

 

 

2h15: La nuit est déja bien avancée et nous attendons les départs derrière nos cannes.

Ca repart encore chez Arno sur une ligne qu'il avait lancé très loin en s'avançant dans l'eau. La carpe est à plus de cent metres et lui procure pas mal de sensations! Ce coup là il nous aura fallu une dizaine de minutes pour en venir à bout. Un poisson certes pas très gros mais bien combatif, Miroir de 7 kilos... cool quand même! 

 

 

3h30: Ca déroule de nouveau mais chez moi cette fois, le poisson se défend bien avec de bons rushs arrivé à 20 metres du bord. C'est encore une jolie commune de 8 kilos qui a la morphologie d'une carpe de rivière.. Petite photo souvenir et hop à l'eau!

 

5h00: Trois détecteurs sonnent simultanément, on se précipite vers les cannes et nous constatons que les bannières sont détendues... On entend sur notre gauche ce qui ressemble à un galop... Nous comprenons de suite qu'il s'agit d'une bestiole genre chevreuil ou sanglier qui s'est prit les pattes dans nos lignes. Le lendemain matin nous découvrirons des traces de bêtes partout devant les cannes, en fait il devait s'agir d'une petite famille de sanglier... Nous retendons tout ça et retournons dans nos beds pas trop rassurés!

 

Après cette fausse alerte, rien ne viendra perturber notre sommeil pour le reste de la nuit. Au réveil, les cannes sont relancées pour les 12 dernières heures. Nous balancons par la même occasion le reste de nos bouillettes d'eschage car à partir de ce moment, toute canne qui démarre ne sera pas relancée.

9h00: Une canne déroule au milieu. Le poisson est allé s'enfuir à l'extremité gauche de notre coup passant par la même occasion par dessus trois lignes semant un bordel que vous imaginez! On finit par l'en sortir tant bien que mal, en baissant les scions et elle s'échoue finalement dans le filet après 10 minutes de combat stressant. Nous découvrons sur le tapis une magnifique tarte aux pommes, un écaillage vraiment joli... 8 kg au peson.

 

Il faudra attendre 13h00 pour avoir le dernier départ, c'est Arno qui s'en charge et c'est encore un poisson qui cherche à s'enfuir sur la gauche. Pas évident avec toutes ces lignes... En se rapprochant de la berge elle se met à faire des allers-retours et à reprendre une dizaine de mètres à plusieurs reprises. Un poisson qui à la peche! En quelques minutes elle rejoint le tapis et nous la pesons. Verdict entre 7,5 et 8kg, pas très grosse mais un sacré potentiel de puissance, de l'énergie à revendre quoi!

C'est sur ce poisson que notre session s'achève, nous rentrons avec le sentiment d'avoir fait une bonne session mais il manquait tout de même quelque chose... des poissons plus gros, le gabari au dessus!  Ce sera justement le but de notre prochaine session courant Octobre l'un des mois, si c'est pas "LE" mois le plus propice de l'année pour les plus grosses! Un appat de bonne qualité, de bons repérages des fonds et un peu de chance devrait faire l'affaire, c'est ce que nous verrons!  

  -N-

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir les 11 commentaires
Tags: - - -

Comment fondre des plombs de pêche

Votez pour cet article:Je vote pour cet article11
Article de LaMagie publié le 18 Mai 2009 à 15:19 dans le blog LaMagie :Pêche carpe entre potes à Mâcon
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Voici comment couler des plombs de pêche.

Je vous parle souvent du coté écolo de mes plombs-galets, mais ils ne passent pas partout ! Voici comment fabriquer son propre moule (ou utiliser ceux du commerce) et comment fondre et manipuler le plomb.

 

L'idéal est de faire des plombs trilobe car son moule n'a besoin que d'un seul coté d'empreinte.

J'insiste lourdement sur la sécurité !

Pour preuve, il y avait trop de vent. Nous avons travaillé dans un garage, pourtant bien ventilé, mais sans masque. Je ne vous parle pas des maux de tête et des nausées au bout de deux heures Mécontent : vapeurs de graisse, de plomb.

Bref, croyez moi, ne faites pas ça à la légère Horreur !.

 

 

 Portez un masque, et travaillez à l'extérieur en courant d'air. Sans masque, ne travaillez pas plus d'une heure et contre le vent

 

 

Portez des gants adaptés à la manipulation des objets brûlants

 

 

 

Portez un masque facial, au moins des lunettes de protection

 

 

 

Pas d'eau en présence du plomb liquide ! Cela exploserait et vous brûlerait gravement

 

 

 

 Portez des vêtements de coton. Une autre matière collerait à la peau en cas de projections

 

 Sinon, une fois toutes ces précautions d'usage bien assimilées, c'est un jeu d'enfant : 

 

LaMagie

 

 

Thème: Matériels de pêche | Département: Saône et Loire (71) Lien permanent | Voir les 8 commentaires
Tags: - -

la moule d'eau douce

Votez pour cet article:Je vote pour cet article2
Article de dyoll publié le 6 Février 2007 à 21:56 dans le blog le carpiste du 10
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Les deux espèces qui nous intéressent sont les anodontes et les dressenes.

L'anodonte est une grosse moule pouvant peser 500 g, elle vit sur le fond des plans d'eau, rivières et canaux, et il est difficile de la ramasser en dehors des vidanges ou des baisses rapides du niveau d'eau.

Plus petite, les dressenes se fixent sur un support (souches d'arbres, roche, etc.) la récolte en est donc plus facile car on peut les trouver dans peu d'eau.

Que ce soit en été ou en hiver, ce sont des appâts de choix.

De véritables friandises pour carpes gourmandes.

Personnellement utilisez les dressenes légèrement écrasées afin de les rendre plus attractives.

Thème: Thème non défini Lien permanent | Ajouter un premier commentaire
Tags:

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2020 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages