Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17985 photos 1413 albums
3 enduros 0 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag carpiste

Articles de pêche de la carpe associés au tag carpiste

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag carpiste

Les Débuts de JoJo

Votez pour cet article:Je vote pour cet article6
Article de Romu33 publié le 14 Juillet 2012 à 15:28 dans le blog Le Bippeur
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Bonjour à Tous,

Nous sommes le Lundi 11 juin...Travaillant de week end en ce moment,me voilà donc parti pour une session de 96h en semaine sur la gravière d'Izon.

Arrivé sur les Lieux,je commence par monter tout mon matériel sous la pluie...Quelle  Galère !!!


Après monter tout mon Matos,je décide d'adopter la stratégie d'amorçage suivante :Sur une zone large,Amorçage avec Pellets Poisson, Tigers, Bouillettes Robin Red où je disposerai 3 cannes...la 4ème canne  sera en Spot avec pour amorçage Pellets, Bouillettes Pêche Mango.

A  17h, Premier Départ...Arrivé sur le Rod plus rien, Dommage !!! Le reste de la nuit sera calme,trop calme...

Mardi... 7h du Matin... Départ sur l'une des cannes de la zone amorcée...Bilan un carassin de 2 kg sur la Tiger nuts...Si « Le Blanc commence à rentrer sur la Zone,ces Dames « Carpes » ne doivent pas être très loin...Confiance !!!


9h...Nouveau Départ sur la Tiger nuts pour une décroche à 20 mètre du Bord...Je Rage...

10h...Départ sur la Robin Red pour une casse sur le bas de ligne ??? Le sort s'acharne ou Quoi ???

15h...Après un début de matinée prometteur,les Touches semblent s'être estompées...Je décide donc de ré-amorcer et de repositionner mes lignes...Mon Fils « Jojo » devant me rejoindre en fin de soirée pour la nuit et la journée de Mercredi,je décide donc de monter sa Batterie...

La Batterie de mon Fils... Cannes Silstar et  Moulinets silstar...


18h30... Arrivé de mon Fils Johane...Ne perdons pas de temps...Aussitôt nous partons tendre ses cannes...Alors que nous sommes tout juste revenu de la dépose de la première canne,Romu débauchant nous rend une petite visite...Alors que la première  canne n'est même pas encore positionnée sur le détecteur du Rod afin de mettre le coule bannière,nous remarquons que le scion de la canne bouge comme si nous avions un départ timide mais un départ quand même...Plus de doute,c'est bien départ !!! Incroyable !!! Je ferre puis je donne la canne à mon Fils...C'est son premier poisson...Le Baptème !!! Romu donne un petit coup de main à mon Fils en lui expliquant comment combattre son Poisson...

Voilà Jojo vient de faire son tout premier poisson... un Esturgeon de 6kg200 pris à la Tiger Nuts .

20h00...Nouveau départ pour Jojo...Ferrage... un Esturgeon sort de l' eau en réalisant une superbe chandelle mais malheureusement il se décroche en retombant...

Mercredi...  6h30...Enfin un Départ sur ma batterie à la Tiger nuts...Nouveau Carassin mais Quel Carassin !!!  4,5kg à la Pesée...


9h30...Nouveau Départ sur une canne de Jojo eschée de Bouillettes Robin Red..A l'Arrivée, une superbe Commune de 7kg200 !!! Jojo est aux Anges...


11h30...Départ encore une fois sur les cannes de Jojo...C'est la « Déculotté »pour Moi...Cette fois sur la Tiger nuts...Il sortira son dernier poisson de sa session car il doit repartir à 17h30 ...Un esturgeon de 7,2kg.


Avant son départ, nous partons retendre toutes mes cannes en apportant un seul changement... j ai enlevé la Pêche Mango par ma Bouillette Fétiche « Monster crabe ».

21h10...Départ pour mon tout Premier Amour Blanc...Il aura fallu pas moins de 45 minutes de combat pour prendre ce Poisson de 11kg sur Montage Bonhomme de Neige Robin Red...Dommage pour la photo mais  j'étais seul et comme ces Poissons sont fragiles, Pas question de le mettre en sac de conservation... je décide donc de le relâcher...


Jeudi...5h30...Nouveaux départ sur la canne en Spot « Monster crabe »...Belle Miroir de 11kg que je mettrais en sac de conservation pour la photo qui sera faite par un Pêcheur au coup présent sur la Gravière...


10h30... Nouveau départ sur la Tiger Nuts pour un nouvel Esturgeon de 6,9kg.


Et Voilà ce sera mon dernier Poisson de cette très belle session qui restera surtout comme un très moment partagé avec mon Fils.

Avant mon départ Vendredi matin... Petite Visite d'un petit écureuil.


Romuald et Jérémie arrivent pour prendre la place pour le week end .

Halieutiquement Vôtre

Stéphane

 

 

Bonjour à Tous,

Stéphane travaillant de week end actuellement et Moi en semaine,il nous était par conséquent impossible de partager cette session...Jérémie souhaitant s'associer à Moi pour une session,je décide donc de l'appeler...

Jérémie et Moi, nous arrivons sur le Spot pêché par Stéphane et Jojo...Après quelques « taquineries » envers Stéphane,...Normal vu la Belle déculotté que lui a mis son fils...nous commençons par monter notre Matos et de tendre nos Lignes rapidement en adoptant la même stratégie que Stéphane et Jojo...

Notre première soirée sera autour d'un repas convivial et simple animée par une longue conversation concernant ma démission des « Bippeurs Fous du 33 »jusqu'à 2h00 du Matin...Les choses sont dites et claires entre Jérémie et Moi...Jérémie continuera probablement de partager avec Stéphane et Moi de futures Sessions...Au niveau des départs, la nuit sera calme...

Samedi...15h00...Départ pour Jérémie...Esturgeon de 7 kg...17h00...Départ pour Moi et Devinez...Une Brême...


3h50...Nouveau départ pour Moi...Contact...Ce n'est pas une Brême, c'est sûr !!! Nouvel Esturgeon de 7 kg !!! Ils sont vraiment « goulus »ces Esturgeons !!!


Voilà cette session se termine pour nous sur un bilan plutôt mince mais avec un très bon moment de Partage avec Jérémie...Merci à Toi Jérémie...

Halieutiquement Vôtre

Romu

 

Thème: Sessions de pêche | Département: Gironde (33) Lien permanent | Voir les 4 commentaires
Tags: - - -

La Team Parraine

Votez pour cet article:Je vote pour cet article27
Article de Romu33 publié le 27 Juin 2011 à 23:50 dans le blog Le Bippeur
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

 Bonjour à Tous, 

 

Nous sommes Début Juin, plus précisément les 3, 4 et 5 juin, et nous sommes à nouveau sur notre gravière d’Izon pour une nouvelle session où nous devrions accueillir des enfants pour une initiation à la pêche de la carpe dans le cadre de la fête de la pêche…

 

 

Pourtant l’organisation par le Bureau de l’association de la gravière ne semble pas être au rendez vous pour accueillir des enfants pour la Fête de la Pêche car aucune réunion, malgré nos relances, n’a été organisée pour cette manifestation…Dommage !!

 

 

Toute la Team s’était rendue disponible pour cette occasion…

 

 

Toutefois Jean-Claude « Garde Pêche » nous informe que nous devons fixer une date pour l’Organisation de l’Enduro les 24 et 25/09/11…Pour votre information, il reste à ce jour 6 postes de disponibles pour cet Enduro…

 

 

En arrivant Jeudi vers 18h30 à la gravière, je constate avec Sébastien déjà sur place que de nombreux carpistes sont présents…Le Poste de la petit conche (un de nos Postes Fétiches) est occupé par Deux Carpistes Débutants dans notre Passion,le Poste de la Plage est lui également occupé par Trois Carpistes puis Trois autres Carpistes occupent la berge opposée….Ouah !!!Avec la Team au complet…c'est-à-dire 7 Carpistes de plus, c’est carrément Biwy Land…

 

 

Le casse tête commence car il va falloir caser toute la Team et notre Poste s’est réduit très nettement…

 

 

De plus Sébastien me présente Damien et Tamara « Jeunes Carpistes Débutants »qui souhaitent se joindre à nous  pour cette session à partir de Samedi…Après quelques échanges entre Sébastien et Moi, Sébastien me propose que la Team les parraine (cadeaux de matériel, échanges de connaissances et d’expériences etc …).C’est avec joie que j’accepte et je sais d’avance que toute la Team en fera de même…Seulement maintenant ces 9 Carpistes qu’il faut caser….

 

 

Heureusement pour nous, les Trois Carpistes sur le poste de la plage partent samedi matin, nous pourrons donc installer Jérémie, Damien et Tamara sur ce poste puisqu’ils nous rejoignent  qu’à partir de Samedi…Pour le reste de la Team,nous arriverons malgré l’occupation du poste de la petite conche à positionner tout le monde…Le casse tête est résolu…

 

Il est 20h00 et Pépito arrive…Pendant que Damien et Tamara aident Pépito à monter le Biwy,le camp de base,j’emmène Sébastien tendre ses lignes…Puis nous partons déposer mes lignes puis celles de Pépito…Bilan,il est 23h00 lorsque nous dînons…La nuit se passera sans aucun départ franc mais avec de très nombreux  bips isolés…

 

 

Version camouflage du Biwy de Seb...

Jean-Claude,Michel,

Je serais vous ...je surveillerai mes arrières....une attaque de Seb....c'est Terrible...Bonne Chance...

 

 

 

La matinée de vendredi sera pimentée d’un seul départ sur ma batterie qui se soldera par une décroche….Toutefois je suis  content car en ayant appliqué la stratégie décidée lors de notre dernière session pour éviter les casses (voir article « la Team s’agrandit »), j’ai réussi à  brider ce poisson et donc éviter qu’il ne rejoigne les obstacles…Alors que les départs se font attendre,je décide de rendre visite aux Deux Carpistes Débutants Alexandre et Cédric…Quelques échanges plus tard,je les inviterai à l’apéro le soir même…

Sous un soleil caniculaire, Benoît, Paulo et Fabrice arrivent à tour de rôle et s’installent sur leur spot respectif…Le reste de la  journée se déroulera sans départ…Alors que nous sommes en plein dîner,Jérémie nous appelle et nous annonce son arrivée…Le casse tête reprend car les Trois Carpistes de la plage ne partent que demain….Nous décidons de faire pêcher Jérémie en bordure entre Sébastien et Benoît pour la nuit… Nous sommes en fin de soirée et l’orage gronde mais il semble nous éviter…Alors que nous sommes en plein repas, Départ … Paulo fonce à son rod…

 

 

Après quelques minutes de combat, c’est un amour blanc de 11kg qui se présente à l’épuisette…le premier pour Paulo sur ses cannes…Bravo Paulo…

 

 

Après les soins d'usage,remise à l'eau avec toutes les précautions...

 

 

Après une agréable soirée, nous partons nous coucher et personne ne se lèvera pendant la nuit…Il est 6h00 du matin ce samedi  lorsque j’ai à nouveau un départ franc…Ferrage, Contact, Début de combat et Nouvelle Décroche…Je suis déçu mais je préfère une décroche à une casse…La journée s’annonce comme la veille chaude, caniculaire et orageuse…Durant cette journée, nous passerons notre temps à installer, expliquer nos techniques respectives(montages,repérage spot,amorçage,dépose en bateau etc…) à Damien et Tamara qui viennent de nous rejoindre. Jérémie, qui était arrivé à l’arrache hier soir, part s’installer à son tour avec Damien et Tamara sur le poste de la plage…Jérémie avait tellement tendu ses cannes à l’arrache qu'il ramènera toutes les cannes de Sébastien lorsqu’il retirera ses cannes ….Bonjour la galère…

 

 

Nous sommes en fin d’après midi et l’orage gronde mais comme hier il semble nous éviter…seulement quelques gouttes tomberont...Mais toujours pas de départs…Patrick et son épouse (riverains de la gravière et Amis de la Team) nous rejoignent pour l’Apéro…Alors que je suis en pleine dépose de mes lignes,Pépito a un démarrage fulgurant mais qui se soldera par une ouverture de l’Hameçon ???Je n’ai jamais vu des ARMA POINT de chez FOX s’ouvrir ainsi…Le spectre du gros silure revient !!!

 

 

Préparation des cannes avant dépose....

 

 

Pas de Panique...Doucement...

 

 

 

Retour ...Dépose de Deux Cannes simultanément...Bravo les Gars...

 

 

La soirée sera comme à son habitude agréable et la nuit une nouvelle fois trop calme…

 

 

 

Paulo en pleine préparation des Oeufs... 

 

 

Tamara semble apprécier...

 

 

Benoit aussi...

 

 

Après avoir pris notre petit déjeuner, nous commençons petit à petit à rassembler le matériel car nous devons partir dans l’après midi…Soudain un Bip sur ma batterie puis un second…l’écureuil monte…je décide de Ferrer,Contact,Ok c’est piqué…le combat commence…J’appelle Tamara car nous lui avions promis que le prochain combat était pour elle…Nous sommes maintenant en bateau avec Pépite au commande ,Moi au combat et Tamara prête à poursuivre le combat dès que je serais sûr que le poisson est bien piqué et loin des obstacles…Après avoir mis la canne dans les mains de Tarama,je suis pris d’un doute affreux….Décroche ou non…Tarama est prise du même doute quand soudain le poisson effectue un rush puissant…Pas de doute,ce poisson est toujours au bout de la ligne et il ne semble pas vouloir venir à l’épuisette…En sondant,ce poisson réussira même à attraper  deux de mes lignes…Bonjour la pagaille…Après quelques minutes de combat,Tarama réussira à remonter ce poisson et c’est un magnifique Amour blanc qui rejoint l’épuisette…Nous sommes tous ravis pour Tarama…Une superbe séance photo suivra...

 

 

Préparation pour la première Photo de Tamara.....

 

 

Tout le monde est au petit soin pour la belle Tamara...

 

 

 

Attention Tamara...c'est bientôt à toi...Toute Seule...

 

 

 

 

N'est-elle pas Belle notre Tamara avec son Amour Blanc de 9kg ??

 

 

 

 

 

 

 

 

Apprentissage d'une remise à l'eau d'un Amour Blanc avec toutes les précautions pour Tamara....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au revoir et à bientôt...

 

 

 

 

 

Après ces émotions,nous décidons d’accélérer le démontage de nos biwys car nous ne souhaitons pas plier sous la pluie…Alexandre et Cédric nous quittent en nous remerciant pour notre gentillesse,nos échanges et partages d’expérience et de connaissances…Nous leurs donnons rendez vous pour une prochaine session…

 

Le bilan de cette session est plus que positif  même si nous comptabilisons que deux poissons toutefois magnifiques…Parrainage de Damien et Tarama par la Team…Pas de casses dans les obstacles grâce à notre analyse et notre remise en question….Nouveaux Amis Carpistes…

 

Halieutiquement votre

 

Romuald

Thème: Sessions de pêche | Département: Gironde (33) Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags: - - -

Rencontre Carpiste au Naturel

Votez pour cet article:Je vote pour cet article19
Article de MacoCapa publié le 20 Juin 2011 à 03:00 dans le blog Maco Capa. Philosophie Carpiste. 77.
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

 

ωωω                                                                           î î Mort de rire


Blog de Maco Capa, Philosophie Carpiste.

 

 


Rencontre Carpiste au Naturel


 


 

     Dans ces eaux cristallines on distingue  de nombreuses espèces d'algues couvrant le fond sableux. Ca et là des hauts fonds éclaircissent l'ensemble, plus loin des berges sauvages se fondent en roselières.. Le tout bordé de nénuphares roses, blancs, jaunes... 

Dans une des 4 anses de la gravière nage une grosse carpe en surface, un énorme black la frôle. Mon regard s’arrête sur l’île centrale, un autre fish apparaît.. puis disparaît dans un jaillissement d'écume... en quelques secondes mon esprit s'emballe, il me faut pêcher ici. Percer les mystères du lieu, trouver le moyen de piquer ce qui s'offre à mes yeux!

 

 Sur la berge, face à moi, une hutte camouflée dans le sol, des barques à l'eau, quelques appelants... Mais qui peux bien avoir la chance de vivre ici ? 

 

 

 

Allez, après tout j'y vais au flan! Qu'est ce que je risque ? Après tout?

  -  "Bonjour, j'voudrais savoir si j'peux pêcher M'sieur?

  -  ah ba wai, on est en train de monter une asso de pêche ici, c'est un étang de chasseurs là sinon. Faut que tu essaye mon garçon, on sait pas exactement ce qu'il y a comme carpes, on les pêche pas depuis 35 ans, mais on en voit pleins."

 

Non mais je rêve ou quoi!? Daniel, c'est son prénom, me dit que je peux venir pêcher?! Je fais à nouveau le tour du  plan d'eau du regard... la surface scintille et les vaguelettes roulent sur le vert turquoise.

Dans une des anses bordée d'arbres un immense haut fond, des roseaux partout, quelques tâches de fouille, plus loin de gigantesques ombres glissent sous la pellicule et disparaissent lentement.


 

Mon marqueur sondeur gratte à présent une tâche claire. C'est en pente douce, 2mètres tout au plus à cet endroit.. et ça sent bon... 30 test 3 de 20, 4 boules de method bourées de micro-pellets Test 3 reste plus qu'à patienter... mais ce serait curieux de dérouler direct, puisqu'elles ne connaissent pas les billes?

 

A une centaine de mètres face à moi une activité régulière m'intrigue... Le marqueur vole dans l'air et dans un sifflement transperce le vent. A peine deux mètres au point de chute, fond propre?! Je tire un mètre, c'est lisse... puis un mètre encore... le marqueur remonte et indique presque 3 mètres! il restera là le temps dêtre visé par un montage et quelques appâts.

Deux cannes suffiront bien, la troisième restera équipé du marqueur... le temps de peigner tout ce qui est à portée de canne.

Par magie, après quelques heures, des vibrations font s'allumer les Delkim, s'ensuivront les run... et de super fish!!

 

 


Alors comme j'aime bien partager mon plaisir, que ce lieu est super, j'ai décidé de réserver la gravière du 12 au 16 août pour tous mes amis et utilisateurs de la gamme, ceux qui veulent la découvrir ou tout simplement pour ceux qui se sentent Carpiste au Naturel. Sur 10+ hectares on devrait pas trop être à l'étroit.

Je vous invite donc, tous, mes amis Carpistes au Naturel, à venir poser votre sac. Sur place y'a électricité, eau, wc... 

C'est à Chatenay-sur-Seine, ça s'appelle la Noue D'Auvergne, ça vient juste d'ouvrir et c'est une association loi 1901 qui la gère.

 

 Tout autours il est possible  de visiter et surtout pêcher la vieille Seine et ses méandres abandonnés, les nombreuses darses de l’Yonne et de la Seine. Des centaines d'hectares de réserves ornithologiques. Pêche au coup ou encore traque des carnassiers, même les rotengles, chevesne et bass à la mouche, la diversité vous permettra d'essayer les différentes techniques que mes amis et moi vous proposerons de tester.

 

 

 Alors vous pouvez venir en famille, avec vos amis, grand barbecue va être organisé, puis... y a quelque chose en plus à fêter!!!

 

 

 A très vite!

 Maco .

 

Thème: Evénements carpe Lien permanent | Voir les 7 commentaires
Tags: - - - -

Les risques liés à notre passion

Votez pour cet article:Je vote pour cet article8
Article de Carpiste68260 publié le 2 Octobre 2010 à 19:49 dans le blog Carpiste68260
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Les risques liés à notre passion

Nous parlons souvent de nos meilleurs moments passés au bord de l'eau, et aussi quelque fois des petits soucis que l'on a rencontrés.

Cette fois je voudrais vous parler des risques liés à cette passion, des risques certes minimes dans certains cas mais comme le dit l'adage « le risque ZERO n'existe pas ».

Je vais faire aux mieux pour vous d'écrire quelques  risque que l'on côtoie, est parfois même sans le savoir. Ce n'est pas pour faire peur, juste pour s'informée. Est qui c'est ? sa peut peut être sauvée quelqu'un.

Sommaire :

1)      Les pêches dans les eaux du public                                                                                                                la montée des eaux

2)      Les intempéries                                                                                                                                                a) le vent                                                                                                                                                                      b) la grêle/orage                                                                                                                                                          c) le froid

3)      La tique                                                                                                                                                       maladie et symptôme

4)      Le rat                                                                                                                                                     maladie et symptôme

5)      Le serpent                                                                                                                                                      les serpent venimeux et comment réagir après une morsure

 

Vous trouverez certainement d'autre risque, mais la liste est tellement longue.

1) Les pêches dans les eaux du public :

 la montée des eaux 

 avant

 aprés

Il y a parfois des montée d'eaux très rapides qui peuvent surprendre surtout si celle-ci est en pleines nuits (étant donné que l'on dort nous avons du mal voire le niveau de l'eau montée). Cependant lorsque la montée d'eaux s'effectue, il y a de forte chance que vous ailliez quelque bip sur votre centrale du au débris que la crue a emportée sur son passage, et qui se prenne dans vos ligne. Si vous avez la possibilité de mette votre bivouac sur un point HAUT n'hésitez pas.

2) Les intempéries :                                                                                                                                                La aussi le risque est présent et surtout imprévisible les caprices du temps VENT ; ORAGES ; GRÊLE ; FROID (neige, geler).

a) le vent 

Lorsque vous vous installez choisissez bien votre secteur de campement, évitez de vous mettre près d'arbres qui sont encore debout mais mort (mort sur pied) si le vent se lève le risque est grand.

b) la grêle 

Quant au risque lors d'une grosse chute de grêle si vous n'avait pas votre biwy, ou si vous pensez que celui-ci ne résistera pas à une trop forte chute de grêle, rejoignez au plus vite votre véhicule,  tout en vous couvrant le corps ainsi que la tête avec des choses résistante ou molletonner, par exemple  un vêtement pliez plusieurs fois sur lui-même  pour vous protégez au mieux. 

                     

c) le froid 

Pour le froid, prévoyez toujours des vêtements chauds dans votre sac, ainsi qu'un duvet adapté aux températures basses. Un réchaud, de l'eau, et un paquet de soupe déshydrater, une petite casserole pour vous apporter un peu de chaleur en plus en cas de besoin. Cela ne prend pas beaucoup de place alors pourquoi gâchait une sortit pour ci peut.

Nous avons aussi les maladies transmissible par les  animaux, les milieux que nous côtoyons y sont propice qui nous guette-t-elle que : 

3) La tique:

La maladie de lyme  est en général bien diagnostiquée, il n'en est pas de même des autres infections transmise par des tiques, rencontrées dans notre pays. C'est le cas, par exemple, pour la rickettsiose à R.slovaca dont l'auteur vient de décrire un cas dans la Meuse, mais aussi des autres rickettsioses plus courantes, comme la fièvre Q, et la fièvre boutonneuse méditerranéenne. Encore moins connues sont les ehrlichioses et les babésioses qui sont pourtant des réalités. Il en est de même pour l'encéphalite européenne à tiques, qui sévit en Alsace et en Lorraine, et d'autres arboviroses plus discrètes, comme les infections à virus Eyach   Erve.

1) QUELQUES SYMPTOMES en vrac, rapportés, à ce jour, par des malades de Lyme, toutes phases confondues :

- Très grande fatigue ou plutôt, abattement, comme s'il vous tombait une tonne dessus, sans raison apparente, souvent aux mêmes moments (ex: milieu de journée), alternance de journées normales et de journées de total épuisement, paupières lourdes, etc., ou une très grande fatigue éloignée de l'effort
- Migraines ? non, des décharges électriques dans la tête, comme si on voulait vous scalper, tirer sur les cheveux - impossibilité de dormir, anti inflammatoires et antalgiques étant sans effet
- Vue double, trouble, douleurs insupportables aux yeux, comme si on vous les tirait par derrière - yeux qui piquent, douleurs très fortes aux globes oculaires
- Sciatique ? Pas exactement, douleurs piquantes, comme si on vous mettait la jambe dans l'huile bouillante, ou les bras ou les mains ou le long du dos - sensations de brûlures de l'intérieur

- Mal aux oreilles ? plus exactement bourdonnements, sifflements aigus, échos des sons, des voix, bruits perçus différemment, comme si vous entendiez, même une fourmi marcher... ou comme le bruit d'un appareil électrique, ou tout à coup oreilles bouchées, ne plus entendre - les voix perçues comme un ronflement insupportable
- Perte de mémoire, de repères, voire ne plus se souvenir où on est, ne plus reconnaître ses proches, ne plus pouvoir exprimer les phrases et les mots que vous avez à l'esprit, ne plus émettre de sons
-Impossibilité de concentration - par exemple - ne pas comprendre un texte, ne pas suivre le déroulement d'une conversation, mais aussi fatigue et douleurs en regardant la télévision, un ordinateur, en lisant, seulement quelques instants parfois
- Impression de forte fièvre, puis grelotter aussitôt après, cela par n'importe quel temps, être en nage puis avoir froid, toujours sans raison apparente
- Douleurs de peau, ne pas pouvoir toucher la peau à n'importe quel endroit, peau avec plaques, peau abîmée, formant des croûtes parfois, peau qui pèle, plaques ou parties du corps violacées qui deviennent rouges à l'eau chaude (douche), peau avec cloques comme des brûlures, pieds douloureux, brûlants - sensibilité au changement de température dehors - intérieur
- Difficulté à uriner (douleur à l'urètre) ou l'inverse (pas de contrôle) constipation (comme paralysie du rectum) ou diarrhée etc.
- Douleurs du foie (parfois hépatite) et des intestins, inflammations, nausées, etc.
- Essoufflement à la marche, troubles du rythme cardiaque - angoisse - douleur dans la poitrine
- Douleurs à la face, paralysie faciale
- Engourdissement des membres, picotements partout
- Marche impossible sur un long temps, ou plus exactement, possibilité de marcher 500 mètres maximum et les jambes se dérobent, marche non assurée, fatigue soudaine, jambes se mettant à trembler
ETC.

2) SYMPTOMES établis en liste pouvant être une aide au diagnostic :
1. Erythème migrant
2. Fièvres, transpiration, bouffées de chaleur
3. Changement de poids inexpliqué (gain ou perte)
4. Fatigue, épuisement, manque d'endurance
5. Perte de cheveux inexpliquée
6. Inflammation des glandes
7. Mal à la gorge
8. Douleurs pelviennes ou testiculaires
9. Menstruations irrégulières
10. Seins douloureux, production de liquide/lait
11. Troubles du fonctionnement de la vessie
12. Perte de libido
13. Estomac sensible
14. Changement dans la fonction intestinale, constipation, diarrhée
15. Douleurs au niveau de la cage thoracique et des côtes
16. Souffle court, toux
17. Lancements ou douleurs lancinantes
18. Picotements, engourdissements, sensations de brûlures (pieds, mains, etc.)
19. Douleurs musculaires et crampes
20. Perte de tonus musculaire
21. Difficulté de marche
22. Palpitations cardiaques, extrasystoles, irrégularités du rythme cardiaque
23. Douleurs de poitrine - gonflement des chevilles
24. Douleurs et/ou inflammations des articulations (arthrite)
25. Raideurs et craquements de la nuque/cou, du dos et des articulations
26. Douleur de la nuque/cou, du dos et des articulations
27. Paralysie faciale
28. Douleurs de la mâchoire et à la mastication
29. Maux de tête très importants - pressions de la tête
30. Tics ou mouvements nerveux
31. Vision double, trouble, sensibilité à la lumière
32. L'œil (paupière) qui saute
33. Douleurs des yeux - pressions - brûlures
34. Bourdonnements, sifflements, douleurs d'oreilles, sensibilité au bruit
35. Vertiges et perte d'équilibre, mal de mer accru
36. Avoir l'impression que le cerveau a du mal à fonctionner, d'être dans les vapes
37. Eprouver de la difficulté à penser (pensée confuse), à se concentrer, à lire
38. Perte de mémoire à court terme, oublis
39. Difficulté d'orientation: se perdre ou aller là où on ne voulait pas
40. Difficulté à écrire et à parler
41. Dépression, irritabilité, sautes d'humeur
42. Troubles du sommeil
43. Les effets dus à la consommation d'alcool sont renforcés

 

SYMPTOMES de la fièvre Q :

La manifestation la plus répandue est un syndrome grippal avec un début brusque, fièvre, malaise, maux de tête violents, myalgies (douleurs des muscles), perte d'appétit, toux sèche, douleur pleurétique, frissons, confusion et symptômes gastro-intestinaux à type de nausées, vomissements et diarrhée. La fièvre dure approximativement 7 à 14 jours.

Pendant sa progression, la maladie peut évoluer vers une pneumonie atypique, qui peut mettre en cause le pronostic vital en raison d'un syndrome de détresse respiratoire aiguë, de tels symptômes se produisent habituellement pendant les 4 à 5 premiers jours de la maladie.

 

SYMPTOMES la fièvre boutonneuse méditerranéenne :

Après 6 à 7 jours d'incubation silencieuse l'infection génère un syndrome grippal brutal associant fièvre à 39°C, céphalées (symptôme définissant comme des douleurs locales ressenties au niveau de la boîte crânienne) intenses et photophobie ainsi que des douleurs musculaires et articulaires.

L'éruption ou exanthème apparaît entre 2 et 4 jours au niveau du tronc et évolue par poussées vers les membres, d'abord maculeuse (plane) puis papuleuse (légèrement surélevée au toucher) avec parfois des pétéchies (hémorragies cutanées punctiformes). Elle s'accompagne d'injections conjonctivales.

Le point de morsure de la tique révèle généralement une tache noire (escarre d'inoculation) de 3 à 5 mm centrée sur un halo inflammatoire de 2 à 3 cm de diamètre, souvent accompagnée d'une adénopathie.

L'évolution est bénigne dans la plupart des cas mais des complications hépatiques ou neurologiques sont possibles. 

4) Maladie transmise par le rat: 


La leptospirose :

Leptospira interrogans est une bactérie transportée par les rongeurs et transmise à l'homme et aux autres animaux soit par contact directe (morsure), soit par voie transcutanée (urines ou eau infectée qui pénètre dans la peau). Peu présente en France (300 cas par an), elle est principalement représentée dans la partie sud de la France, milieu chaud et humide.
Elle se caractérise par de fortes fièvres, une tachycardie, des douleurs musculaires, des maux de tête, de la toux et des réactions cutanées.

La Fièvre de Haverhill et la streptobacillose :


La fièvre de Haverhill et la streptobacillose sont des maladies contagieuses transmises par morsure de rat, plus rarement par griffure et par de l'eau ou de la nourriture infectées. Les germes logent dans la cavité buccale et les voies respiratoires supérieures de l'animal. Elles peuvent également se transmettre aux autres animaux. Beaucoup de rats seraient des porteurs sains de ces maladies.

Le temps d'incubation de ces maladies est de 1 à 3 semaines. Elles se caracterisent pas une fièvre, des vomissements, des douleurs articulaires et des réactions cutanées. Elles seraient responsables d'otites, de conjonctivites, de broncho-pneumonies ou de pneumonies chroniques.
La Fièvre de Haverhill et la streptobacillose sont présentent en France mais ne sont pas mortelles. On peut les confondre avec des allergies. Si vous constatez régulièrement des symptômes de ces affections, ne laissez pas trainer et consultez un médecin.

Le syndrome Hantavirus :

L'hôte principal de l'hantavirus est le rongeur sauvage. Le virus est transmis par les piqures d'arthropodes hématophages (insectes piqueurs se nourrissant du sang de leurs hôtes).
La contamination du rongeur à l'homme se fait par voie respiratoire, par morsure d'un rongeur infecté ou par contact entre les muqueuses de l'homme et la salive ou les excréments des rongeurs.
L'hantavirus ne se transmet pas d'un humain à un autre.
La période d'incubation est de quelques jours à 1 mois.
L'infection se manifeste par de fortes fièvres, des douleurs musculaires, des céphalées, une hypotension, des difficultés respiratoires, des vomissements.
L'issue peut être fatale si les symptômes ne sont pas traités rapidement.

La maladie d'Armstrong

Ou chorio-méningite lymphocytaire est une zoonose due à un adénovirus. Elle se transmet à l'homme par contact avec l'urine, les selles ou la salive des rongeurs infectés. L'incubation est de une à trois semaines. La maladie, le plus souvent de forme bégnine, se manifeste par des symptômes grippaux. La guérison intervient sous 15 jours.
Les formes graves s'accompagnent de signes neurologiques, tels que cépahlites, épilepsie, paralysie, hémorragie cérébrale.

 

5) les serpents: 

En France il existe 5 sortes de serpents venimeux : 1 couleuvre : la couleuvre de Montpellier (Malpolon Monspessulanus), 4 vipères.

La couleuvre de Montpellier :

Mesurant jusqu'à 2,50m de long, capable de se dresser comme un cobra, elle est présente en zone méditerranéenne. Elle possède un appareil venimeux avec crochets à implantation postérieur, donc présentant un moindre danger en cas de morsure. 

 

La vipère aspic (Vipera aspis):

Comme la vipère péliade, elle est largement répandue sur l'ensemble du territoire français, mais avec une préférence pour les régions situées au sud de la Seine : Bire, Forêt de Fontainebleau Bourgogne, Alpes, Vallée du Rhône ...
Dans la région méditerranéenne, la vipère aspic est plus fréquente en montagne où elle peut vivre jusqu'à 3000m d'altitude.
Dans le Sud-Ouest, la sous-espèce Vipera aspis zinnikeri possède un venin neurotoxique.
Le biotope de la vipère aspic est plutôt sec.

 

La vipère péliade (Vipera berus):

Elle peut se rencontrer en altitude, même au-delà de 2500m.
Elle est plutôt présente en Normandie, Picardie, Nord de la France et Bretagne, avec une aire aussi dans le Massif Central, où elle cohabite avec la vipère aspic.
La vipère péliade préfère les endroits humides.

La vipère aspic et la vipère péliade se ressemblent avec, cependant, un museau légèrement retroussé pour la vipère aspic.

La composition, ainsi que les effets de leur venin sont très proches, et les sérums antivenimeux sont préparés à partir de ces deux espèces. 

 

La vipère d'Orsini (vipera ursnii) :

Elle est présente uniquement dans les prairies sub-alpines des Alpes du Sud.
De petite taille, on la trouve entre 1500 et 2000m d'altitude.

La vipère de Séoane (vipera seoanei) :

Elle affectionne particulièrement les régions à climat humide, en France c'est au pays basque qu'on peut la rencontrer.

Vipera aspis et vipera berus sont aussi présentes dans d'autres pays européens, notamment en Italie et en suisse. On trouve vipera berus également en Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne et dans les pays du Nord de l'Europe. Vipera aspis se rencontre aussi en Espagne et au Pays basque espagnol ainsi que vipera seoanei.

 

Que faire en cas de morsure de serpent ?

Vous pensez qu'il faut aspirer le venin avec la bouche pour éviter qu'il se propage dans le corps ? Faux ! C'est une idée reçue. Au cas où, vérifiez que vous connaissez les bons gestes.

Le seul serpent venimeux que vous pouvez croiser, c'est la vipère. Sa morsure est identifiable par deux petits points, souvent entourés d'une auréole rouge. Heureusement la vipère n'est pas toujours agressive et injecte son venin seulement une fois sur deux. En plus sur les 2000 à 3000 morsures par an, seules 2 ou 3 sont mortelles, cela reste donc exceptionnel. Les vipères sont présentes le plus souvent dans le sud et dans les montagnes.

Si vous ne les brusquez pas, elles vous laisseront tranquille. Par contre, évitez de soulever des pierres ou de mettre les mains dans des troncs d'arbre.

Comment les reconnaître ? Elles mesurent 50 à 60 cm de long, ont une tête triangulaire caractéristique, et sont de couleur brune ou grise avec un dessin dorsal noir en zigzag.

Quels sont les bons gestes à retenir ?

» Si une personne se fait mordre, allongez-la rapidement et inclinez le membre touché vers le sol, ainsi le venin se diffuse moins rapidement.

» Appelez les secours d'urgence. Au cas où ce ne serait pas possible, allez directement aux urgences les plus proches, en prenant soin de déplacer la victime avec calme et délicatesse pour qu'elle bouge le moins possible.

» Rassurez-la. Toutes les morsures ne sont pas dangereuses, et le venin n'est pas toujours injecté. Par ailleurs, même si le serpent a injecté son venin, celui-ci met plusieurs heures pour se diffuser dans tout le corps. Donc pas d'affolement.

» Retirez les bagues et bracelets qui pourraient gêner la circulation du sang.

» En attendant, et selon les moyens dont vous disposez, vous pouvez nettoyer la plaie à l'eau et au savon pour désinfecter. Ensuite, faites un petit bandage, non serré. Et pour atténuer la douleur et éviter les gonflements, appliquez si possible de la glace.

A ne pas faire en cas de morsure :

» Ne vous prenez pas pour un super aventurier en voulant aspirer héroïquement le venin de la victime. N'inciser pas non plus pour faire "sortir" le venin. Enfin, n'injectez pas vous-même un sérum anti venimeux. Même si c'est une bonne idée que de vouloir éviter la diffusion du venin dans l'organisme, ces gestes sont dangereux pour la victime et pour vous-même lorsqu'ils sont mal faits. Par exemple, il suffit que vous présentiez la moindre petite plaie dans la bouche (c'est très fréquent et pas forcément visible) pour que du venin passe également dans votre corps. Et là vous ne pourrez plus aider la victime !

» Ne faites pas de garrot. Si vous bloquez la circulation du sang, un œdème va se former, et la peau ne sera plus oxygénée correctement.

» N'appliquez pas d'alcool ou d'éther sur la plaie car cela favorise la diffusion du venin.

» Pas de "remontant". Ne donnez pas du thé, du café ou encore de l'alcool à la victime car cela aura pour effet d'augmenter les battements du cœur et par conséquent de favoriser la diffusion du venin.

Enfin, si vous allez dans un pays tropical, le risque est largement plus grand. Renseignez-vous avant de partir auprès de votre médecin. 

Thème: Environnement et nature Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags: - - -

13 pages  1 2 3 4 5 6 7 8 9»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2020 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages