Accueil PowerCarp
2633 articles 624 blogs
17947 photos 1396 albums
5 enduros 7 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Le Vorgey, une destination intéressante dans l'Ain (01)


Situé dans le département de l'Ain sur la commune d' Ambronay, entre les petites villes de Pont d'Ain et Ambérieu en Bugey, le plan d'eau du Vorgey s'étend sur environ 15 Hectares d'eau. Il se situe en contre bas des monts du Bugey, à une demi-heure en voiture de Bourg-en-Bresse.

Dans ce département encore très mal loti en secteurs nocturnes, cette petite gravière offre de belles perspectives. La pêche de nuit est autorisée du 1er Mars au 31 Décembre, tous les jours de la semaine. Gérée exclusivement par « les Ambrons Pêcheurs » ainsi que la commune, un droit de pêche privé annuel est nécessaire. Un forfait journalier est également disponible pour une session occasionnelle. Trois cannes sont autorisées par pêcheur plus une quatrième faisant office de marqueur. L'eau très limpide de couleur verte est transparente. C'est un réel plaisir de relâcher un poisson et de le voir rejoindre son élément naturel. Les berges sont facilement accessibles et les postes de pêche sont vastes et propres, la majorité en herbe. De nombreuses poubelles sont installées tout autour du plan d’eau, idéales pour laisser le site propre. A noter également la présence d' un cabinet de toilette, bien entretenu (mais pas de douche). Point noir de ce cadre, la baignade (et tout ce qui va avec : barbecue, musique à fond…) pourtant interdite et stipulé sur panneau à l’entrée est majoritaire durant la belle saison (juillet – août). Pour ceux qui recherchent la tranquillité et non les conflits, il faudra tendre les lignes au printemps, en automne et en hiver si l'on ne veut pas entendre ses détecteurs à cause des baigneurs qui nagent dans les fils ou passer une nuit type discothèque (et en avoir pleins les oreilles). Seule solution en été, sortir les cannes quand il pleut ou trouver un lieu moins fréquenté.

Deux types de carpes sont majoritairement représentées : les miroirs et les communes. Quelques spécimens dépassent la barre des 20 Kgs. Les communes sont resplendissantes (de vraies torpilles toutes en muscles). Complétée par quelques tartes aux pommes, la moyenne des prises se situent aux alentours des 6-7 Kgs. Un seul regret, le manque de carpe cuir, dommage. Il faut préciser que les nuisibles ne sont pas du tout présents, pas de poissons-chats ni de brèmes. Cela permet d'utiliser des appâts moins durs qui donnent de très bons résultats ainsi que les graines. Il arrive tout de même de sortir de très gros blancs (rousses ou rotengles) très voraces même à la bouillette.
Creusé dans les années 70, ce plan d'eau comporte trois îles, une petite et deux moyennes, toutes à portées de cannes voire même très près du bord dans certains cas. Les embarcations sont interdites, ce qui n'est pas plus mal étant donné la superficie.

D'une profondeur moyenne de 3 à 4 mètres et maximale aux alentours de 6 mètres, le fond composé de graviers est irrégulier, plutôt en forme de vague sur une grande partie du lac. Ceci s'explique par le creusement qui s'est effectué à l'aide d'une simple pelleteuse. Dès le mois d'Avril, les herbiers dans certaines zones commencent à pousser par plaques. Certains postes prennent alors beaucoup de valeur mais il faudra trouver les zones propres entre les herbiers pour espérer réussir de belles pêches. Les carpes se déplacent par les chemins entre les herbiers. Globalement, le fond est très peu encombré, mais les carpes connaissent très bien l'emplacement des herbiers et foncent directement dedans après un départ. Toutes les parties du plan d'eau permettent de prendre du poisson, à condition de bien sélectionner ses zones de pêche, et toutes les configurations sont présentes : bordure, roselière, îles, hauts-fonds (largement repérables par beaux temps), cassures ...
Les plaques de petits graviers sont régulièrement visitées par les carpes, mais leur localisation n’est pas aisée. Un sondage à la canne est indispensable pour les discerner.

La pression de pêche est relativement importante selon les périodes. Pour réussir, il est primordial de s'adapter aux conditions, certaines sessions pouvant se dérouler type enduro, d'autres avec une pression quasi nulle. Les moules et écrevisses visibles sur les bords pendant la nuit montrent que la nourriture naturelle est omniprésente, ce qui peut expliquer le bon développement des carpes, atteignant pour certaines un poids plus que raisonnable. Concernant les appâts, les bouillettes sont les plus utilisés….et pourtant les nuisibles sont quasi absent. C'est une raison suffisante pour escher des graines, sans obligatoirement forcer sur l'amorçage car les petites carpes arrivent vite sur les coups amorcés. Petit indice qui fonctionne bien : les appâts isolés. Une ligne sur les trois peut donner de belles surprises.

  • Difficulté technique : 3/5
  • Cadre de Pêche : 3/5
  • Pêche de nuit : 5/5
  • Pression de Pêche : 3/5
  • Cheptel : 4/5

Le Vorgey mérite sa note de 3/5 concernant la difficulté technique de pêche. Elle aurait été même plus haute si le cheptel n'était pas aussi important. Ceci dit, il faut trouver des solutions pour séduire les plus gros spécimens. Malgré sa faible superficie, tout est réuni pour pratiquer une pêche technique et tester certains appâts. Le cadre est propice à de belles photos et à de grands moments au bord de l'eau en solitaire ou entre amis.

Pour se rendre au plan d'eau du Vorgey, il faut prendre la RN 75 entre Pont d'Ain et Ambérieux en Bugey. Pour une localisation précise, consultez la carte Google Maps associée.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter. Je vous répondrais dans les meilleurs délais.Adrien


Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2017 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages